Présentation

Un véritable centre de formation et de sensibilisation à l’agroécologie et à l’apiculture

Le Jardin d’Artpiculture est installé sur le site de la Maison de l’eau à Jû-Belloc. Au sein d’une zone Natura 2000 d’une centaine d’hectares, Artpiculture fait vivre un espace de 1500m² où vous pourrez trouver un jardin-potager en agroécologie, un rucher pédagogique et un verger en permaculture.

Diverses installations réalisées et en cours permettent aux promeneurs et aux curieux de s’approcher d’une nature que nous mettons en valeur : abeilles et autres pollinisateurs, faune de la terre et auxiliaires du jardinier, flore sauvage et espaces enherbés entrelacés. Le Jardin d’Artpiculture est ainsi un espace de préservation de la biodiversité ordinaire et un lieu de mise en valeur de cette richesse naturelle. C’est un endroit agréable à vivre et propice pour se nourrir d’expériences auprès de la nature.

En tant qu’espace de sensibilisation à l’environnement pour les enfants des écoles locales, pour les adultes et pour les familles, il permet à tous de (re)-découvrir la nature qui les entoure. Artpiculture propose plusieurs animations autour du jardin-potager et du nouveau verger, des abeilles et de l’apiculture, de l’alimentation et de l’agriculture.

IMGP0743

Un site avec une histoire étonnante

Jusque dans les années 90 le site n’est autre qu’une gravière !

Il est prévu une chenalisation de l’Adour et la création de deux bassins de grande capacité. Ce n’est qu’en 1997 que les services de l’Etat annoncent l’abandon du projet. Des locaux se rassemblent et font part de leur volonté de transformer les lieux en un site naturel. Un syndicat mixte est créé, puis un comité de pilotage. L’Institution Adour occupe la place de gestionnaire.

Pour maintenir le milieu ouvert, “La Flânerie” et ses ânes de race pyrénéenne sont invités à s’installer sur le site, en 2001. Ils y resteront jusqu’en décembre 2012.

En 2014, la Maison de l’eau lance un appel à projet auquel Artpiculture répond. L’association est sélectionnée et une convention de partenariat est signée. Nous devenons gestionnaire de 1500 m² d’espace naturel et réhabilitons les lieux au fur et à mesure. Rapidement la biodiversité s’exprime de nouveau naturellement !

Un lieu où les partenariats s’expriment

Les prairies et friches, les eaux de l’Adour, le jardin d’Artpiculture, la forêt marécageuse et la forêt alluviale… sont autant d’espaces qui créent la richesse du site ! Il existe une véritable complémentarité des milieux ce qui permet d’inventer et d’aménager de nombreux supports pédagogiques, eux aussi, variés et liés.

Différentes structures telles que la Maison de l’eau, l’Ecocentre Pierre et Terre, le CPIE et Artpiculture travaillent ensemble pour proposer des animations aux écoles. Celles-ci sont pensées en complémentarité les uns des autres et font ressortir les interactions qui existent sur cet espace naturel.

Le visiteur découvrira par exemple qu’une bonne gestion de l’eau est liée à la préservation des pollinisateurs, au même titre que la sauvegarde de la cistude d’Europe ou que l’agroécologie.

Le sentier d’interprétation

Peut-être êtes-vous venus récemment au jardin d’Artpiculture. Vous avez remarqué que le jardin était en pleine métamorphose ! Nous sommes en effet en pleine réalisation d’un sentier d’interprétation !

L’interprétation est une technique de mise en valeur du patrimoine théorisée dans les années 50 par F. Tilden à partir de l’observation des animateurs des parcs nationaux américains. Ce concept permet d’aboutir à des médias (publications, sentier aménagés, expositions maison de site, ect.). Cette démarche correspond à une traduction du patrimoine naturel dans le langage des visiteurs.

Elle vise une finalité pédagogique : sensibiliser le public et transmettre un message lié aux enjeux du gestionnaire, qui souhaite provoquer une prise de conscience. La réussite de l’interprétation réside donc dans un mélange subtil et complexe entre découverte, approche sensible et information.

Ce sentier est axé sur la découverte de l’agroécologie et de la biodiversité qui nous entoure. Au cours de leur visite, les personnes pourront  vivre un sentiment de bien-être, la tête chargée d’odeurs, de couleurs, le corps de sensation.. Au fil du sentier, elles rencontreront les pollinisateurs et autres acteurs du jardin, à leurs pieds, sous les plantes, sur des fleurs. Elles pourront faire évoluer leur relation à la nature et seront initiées à la pratique de gestes éco-responsables et faciles à reproduire à la maison.

Vous avez envie de suivre la réalisation du sentier, de connaître la date de vernissage et de savoir quand vous pourrez le visiter ? Nous vous invitons à vous inscrire à notre newsletter pour recevoir toutes ces informations !